À toute vapeur !

Nous avions marché vite dans la froideur matinale pour parcourir les deux kilomètres qui nous séparaient de la gare. La locomotive, prête à rugir, lançait de grands panaches de vapeur. Puis le chef de gare agita son drapeau et émis un grand coup de sifflet. Tout doucement et presque sans bruit, le train s’ébranla emportant avec lui les nombreux voyageurs encore assoupis dans leur rêves aventureux.

Publicités

Poster votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s