Ronces et fougères

Dans le creux humide du petit vallon envahi de ronces et de fougères, le soleil d’hiver ne perce pas. Le froid s’installe et les plantes se drapent alors d’une fine pellicule de givre ; ainsi poudrées, elles semblent apprêtées pour leur dernière sortie festive !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Poster votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s