Pays Minangkabau : une société rurale en mutation

La petite route étroite serpente sur le plateau, contourne l’imposant volcan Singgalang, se glisse parmi les rizières, traverse quelques villages et semble hésiter avant d’amorcer l’impressionnante descente qui va l’amener, 44 virages en épingle plus bas, au bord du lac Maninjau.

Sur les rives du lac en cette fin d’après-midi, les pêcheurs rassemblent les derniers filets et se préparent pour une longue nuit sur leur frêles pirogues de bois. Plus loin, dans les rizières, les paysans se hâtent dans leur récolte à l’approche d’un orage impromptu.

Ce mode de vie séculaire des villageois du pays Minangkabau s’éteint peu à peu  ; le buffle qui entraînait les rouleaux du pressoir à canne à sucre ou qui labourait les rizières est peu à peu remplacé par le moteur. De même, la pêche traditionnelle s’amoindrit au profit des élevages de poissons. Quant aux magnifiques maisons traditionnelles aux toits pointus en forme de corne de buffle, peu sont encore habitées.

Ces images ont été récoltées au cours de cinq voyages de 2006 à 2016 dans cette région de l’ouest de Sumatra en Indonésie. Elles veulent témoigner de ces périodes de mutation qui nous interrogent : des méthodes traditionnelles douces, esthétiques mais souvent pénibles qui disparaissent peu à peu face à la mécanisation des pratiques agricoles.

Prendre de la hauteur

Sur l’île de Selayar au sud de Sulawesi, le village de Bitombang s’accroche audacieusement sur les versants abrupts des collines boisées du cœur de l’île. Sur ces terrains escarpés, les habitants ont imaginé d’immenses pilotis pour soutenir ces maisons parfois centenaires. Ce qui a permis à certains, fuyant la politique répressive du dictateur Suharto, de prendre de la hauteur !

le violoniste

Il jouait des airs tristes dans une rue de Bukittinggi.

Cette image en hommage aux victimes du tremblement de terre qui a touché la ville de Palu et sa région à Sulawesi. Nous y avions séjourné quelques jours en mars 2017 chez une famille avec laquelle nous avions grandement sympathisé et dont nous espérons bientôt des nouvelles.

Mis en train

Sawahlunto, autrefois ville minière reconvertie en ville touristique, verte et joliment fleurie, avec son musée du train et plus loin celui de la mine… Un antique train occupe les rails près de l’ancienne gare . Étrangement, un graffeur local a convié Charlot et Mona Lisa pour décorer le wagon. Mais qui est le troisième personnage ?